Vallée de la Save - Cardeilhac

Cardeilhac



Canal en foret
Autel Abellion
Maison de l'Arboretum


Le nom de cette commune est celui de la très noble famille qui y est présente du XIIème au XIVème siècle ! Un Romieu de Cardaillac apparaît dans une charte de donation d'avant 1123 !
Son histoire est donc très longue... et des plus complexes quant à la succession des seigneurs !
Le château des Cardaillac a été détruit pendant la guerre de Cent Ans, puis reconstruit... il en restait une grosse tour ronde qui a fourni ses pierres à la vente au XIXème siècle... un château plus confortable fut élevé en 1634 par Corbeyran d'Astorg, baron de Cardaillac, seigneur de Nizan et autres lieux, et a disparu en même temps que la ruine de la forteresse médiévale.
Les églises ont été un peu mieux respectées que les châteaux... mais souvent modernisées, restaurées, transformées, reconstruites... l'édifice médiéval a été rebâti deux fois au moins : en 1634 puis à la fin du Second Empire...
Deux autels votifs, en marbre légèrement brun, de Saint-Béat, avaient été utilisés en réemploi en 1634... La reconstruction de 1869 les libéra du mur : on peut les voir aujourd'hui au musée de Luchon. Ils honorent des dieux indigènes : Abellion (le dieu-soleil pyrénéen) et Arpenninus
Le remarquable arboretum de 13 ha, créé en 1914 mérite la visite et la forêt domaniale qui l'entoure est un lieu de promenades pédestres et équestres.