Vallée de la Save - Lespugue


Lespugue



C'est le village du canton dont le nom est le plus célèbre depuis la découverte, dans la Grotte des Rideaux par M. de Saint Périer en 1922, d'une statuette en ivoire de mammouth qu'on n'a pas hésité à désigner par « la Joconde de la Préhistoire » ! C'est dire sa notoriété même si on ne la connaît le plus souvent que par des images ou des moulages reconstitués visibles à Saint Gaudens ou dans l'intéressant petit musée local... Elle a les honneurs du Musée de l'Homme à Paris.
Le village présente, un agrandissement de sa Vénus : près de dix fois l'original qui n'atteint pas 15 cm !
Les grottes de la Save ont donc été fréquentées dès 25 000 av. J-C (si on oublie la mandibule de Montmaurin !) mais le plateau calcaire qui les domine a aussi connu une importante implantation gauloise à l'emplacement du bois de Saint Martin...
Les Romains se sont installés en bord de Save, en aval des gorges mais le site perché, d'où l'on a une vue panoramique très étendue, a été vite réoccupé au Moyen-Âge et des ruines conséquentes évoquent encore la puissance du château fort, sentinelle des comtes de Foix, face aux Armagnac venus du nord.
Avec l'établissement de la paix durable, le château a été délaissé et le village tout entier a déménagé vers une doline, à l'est de la Prade... tout le site a été déserté.
Les touristes sont peu nombreux à monter au village car l'accès aux ruines du château n'est pas sécurisé et les richesses du petit musée encore peu connues comme ce petit poisson gravé au Paléolithique... Le clocher qui a remplacé celui du XIXème siècle au milieu du XXème est tout en béton, très caractéristique !
Ils profitent bien sûr davantage des gorges de la Save, plus accessibles et très agréables l'été : promenades au frais, voire baignade sur fond vaseux...