Vallée de la Gesse - Sarrecave


Sarrecave




La petite commune, jadis communauté du Nébouzan, a fait reconstruire sobrement son église au XIX ème siècle avec, comme Montgaillard, un sobre clocher-mur ; dans sa niche unique, la cloche du XVIème siècle a continué à sonner...mais de moins en moins juste (!) il a fallu lui donner une remplaçante nommée Georges en 2011...
Les marbres gallo-romains ont été replacés en réemploi dans les murs du bâtiment et attestent de l'ancienneté de l'habitat : ce sont des stèles funéraires en marbre blanc de Saint-Béat, sans inscriptions, où apparaissent des couples inséparables depuis une quinzaine de siècles.
Le village a vu partir beaucoup de ses enfants au XIXème siècle vers l'Amérique du sud.
Dans ce village calme, apparemment à l'écart de la grande Histoire, une quinzaine de réfugiés juifs avaient trouvé un asile qu'on pouvait penser sûr... mais le 26 août 1942, sous le régime de Vichy, ils ont été arrêtés et déportés vers Auschwitz en passant par les camps de Noé et Drancy. Quinze victimes que Sarrecave n'a pas oubliées.